20Artboard 4.png
24Artboard 4.png

Boucliers!

FAIRE DES MASQUES POUR LES AMIS ET

FAMILLE, JEUNES CRÉATEURS À LA SAUVETAGE.

PUBLIÉ par MILAN TANEDJIKOV

27 MAI 2020

TEXTE d' ESTELLE GERVAIS

PHOTOGRAPHIE de GUILLAUME KIROUAC

STYLE, MODELE, COIFFURE & MAQUILLAGE par ÉLOÏSE SIMARD

CONCEPTION GRAPHIQUE par JOHNELLE SMITH

MAINTENANT, SI VOUS ÊTES LE GENRE DE PERSONNE QUI PENSE "nouveau (tissu) est toujours meilleur", NE CHERCHEZ PAS PLUS LOIN QUE LES DESIGNS DE LIZA RAHMANKULOVA

green-lights.png

Ils disent que ce sont des temps sans précédent et appellent donc à des mesures sans précédent. Bien qu'il soit difficile de voir la lumière dans des circonstances aussi étranges, les gens se sont réunis de toutes sortes de manières pour rendre les choses un peu plus faciles pour tout le monde. C'est le cas des étudiants en mode montréalais, des récents diplômés et des designers locaux prometteurs, agissant comme des super héros (design) des temps modernes, ici pour sauver la situation. Avec la demande croissante actuelle d'équipements de santé personnels, il se trouve qu'ils sont particulièrement bien placés et qualifiés pour vous faire sentir plus en sécurité tout en ayant l'air fabuleux !

Sortis de force dans cette nouvelle réalité, beaucoup d'entre nous sont aujourd'hui confrontés au même dilemme : que faire de tout ce temps libre ? Il se trouve que, parfois, c'est là que la magie opère. Étant au chômage et pourtant motivés à aider, les jeunes designers ont rapidement réalisé l'opportunité grandissante. N'ayant pas à dépendre de canaux d'approvisionnement ou de distribution complexes, ils ont pu répondre à la demande de leurs amis et de leur famille en utilisant leurs machines à coudre dans le confort de leur foyer. Et maintenant, chanceux, c'est à votre tour d'en profiter ! Non seulement vous vous protégerez du diable COVID, mais tous les bénéfices iront directement à ces jeunes créatifs pour aider à financer leurs premières collections. Shopping pour une cause ? Inscrivez-nous !

À l'opposé, d'autres designers ont choisi de mettre en avant leur engagement pour un monde plus vert. Avez-vous déjà entendu parler de l'upcycling ? En réponse à la production de masse actuelle et aux déchets créés par l'industrie de la mode, c'est la réutilisation créative d'objets communs, tels que vos rideaux rétro en t-shirts, ou dans le cas de Damini Chowdhry , les robes indiennes traditionnelles vintage de sa mère en visage masques. Le jeune designer travailleur et diplômé du Collège LaSalle jonglait entre deux emplois et des commandes personnalisées lorsque le monde s'est arrêté. Motivée à s'occuper, elle a commencé à rechercher ce qui pourrait lui être utile. Et donc, quand sa mère lui a demandé si elle lui enlèverait des robes, la créatrice a su qu'elle avait décroché le jackpot. Chose intéressante, donner une seconde vie à ces vêtements a pris une tournure inattendue pour Damini : jouer avec le tissu chargé d'héritage lui a permis de renouer avec ses racines. Bien qu'elle choisisse de ne pas porter elle-même les robes traditionnelles, cela est devenu pour elle un moyen d'inclure son identité culturelle dans sa collection, ce qui lui manquait auparavant. De plus, cela crée un contraste vraiment cool avec son style habituellement sportif ! En fait, elle pense que le masque est là pour rester comme accessoire de mode : nous devrons le porter pendant un certain temps, alors pourquoi ne pas porter un couvre-visage en soie perlée pendant que nous surfons sur la vague. Après tout, il est aussi sûr que celui en coton uni que vous portez en ce moment !

Pour certains designers, il s'agissait de partager leurs compétences très spécifiques. C'est le cas de Rachel Sudbury , une récente diplômée du Programme de vêtements techniques de LaSalle et candidate de l'ACAF pour le Prix Simons pour les étudiants en design de mode, et Émile Racine , un baccalauréat en design industriel de l'Université de Montréal. Alors que Rachel est spécialisée dans les vêtements de performance outdoor, qui nécessitent des compétences techniques précises pour créer des fonctionnalités spécifiques, Émile a travaillé sur sa propre ligne de chaussures, en utilisant des scanners et des imprimantes 2D et 3D pour créer ses prototypes. Cette collaboration équilibrée leur a permis de créer leur prototype de masque en seulement deux semaines : pendant qu'il travaillait sur l'ordinateur, elle s'est efforcée de trouver les matériaux parfaits pour celui-ci. La sécurité des consommateurs a été leur principale priorité, la durabilité juste après, tandis que l'importance de l'expérience de l'utilisateur impliquait de rendre le masque intuitif à assembler. Et ainsi, le duo a conçu un design modulaire et ergonomique qui couvre complètement la bouche et le nez dans une prise serrée, avec des filtres amovibles. Les pièces textiles lavables s'emboîtent facilement avec le filtre imprimé en 3D pour une usure sans effort. Tu sais juste que Bane adorerait ça !

strip-2.png
R S / É R
D C

ÉCHAPPER À LA VILLE FERMÉE POUR S'ABRITER CHEZ SES PARENTS EN BANLIEUE SEMBLAIT LE BON MOUVEMENT À FAIRE POUR PATRICE BLAIS, EN ESPÉRANT UN ESPACE PLUS CALME À CRÉER TOUT EN PASSANT DU TEMPS AVEC SES PROCHES. QUE FAIT QUELQU'UN AVEC BEAUCOUP DE TEMPS ET DE CRÉATIVITÉ À CANAL ?

Déchirez les rideaux, sortez la vieille machine à coudre de maman et mettez-vous au travail. Maman chérie, c'est aussi celle qui l'a inspiré à se lancer dans le tissage, comme elle le faisait quand il était enfant. Il est également important de noter que l'upcycling s'aligne sur les valeurs personnelles de Patrice Blais. En tant qu'opposant à la pollution extravagante de l'industrie de la mode, ce créateur essaie de trouver ses propres moyens pour avoir moins d'impact sur l'environnement.

Avec l'énergie négative se propageant comme une traînée de poudre, Patrice a lutté les premières semaines pour redéfinir son objectif en tant que designer dans ce monde fou de pandémie. Étant séparé de ses camarades mentorés et de sa communauté créative, le sentiment d'être laissé seul peut devenir une pilule difficile à avaler. Heureusement, ces masques lui ont permis de survivre artistiquement et de canaliser sa créativité. Les doublures argentées sont réelles, les gens !! Maintenant, laissez-moi expliquer brièvement à quel point ce masque est mignon. La technique de tissage catalogne qu'il utilise ici crée un motif délicat et coloré qui est semé sur un masque de protection systématique. Il a également dit qu'il continuerait à incorporer le masque comme accessoire dans ses futures collections, alors restez connectés ;).

L

Maintenant, si vous êtes le genre de personne qui pense que « nouveau (tissu) est toujours meilleur  », ne cherchez pas plus loin que les créations de Liza Rahmankulova . Juste avant que la pandémie ne frappe, la diplômée en design de mode du Collège LaSalle avait fait le saut ultime : elle avait quitté son emploi à temps plein d'opératrice de vêtements 3D pour poursuivre son rêve. Au début de la quarantaine, elle était déjà immergée dans son nouveau style de vie, mais ne pas avoir les matériaux ou les machines nécessaires a stoppé son élan pour créer la collection ultime. Elle avait commencé à vendre des masques sur Etsy lorsqu'elle était approchée pour ce projet, ce qui lui a ensuite permis d'intégrer pleinement son esthétique à l'équipement de protection qu'elle avait déjà développé. Inspiré de sa propre collection qui se concentre sur le style de vie rural, le magnifique motif qu'elle a personnellement développé est sérigraphié sur les deux couches de tissu de coton tissé qui composent le masque. La poche filtrante ajoutée en fait également une valeur sûre. Quant à l'avenir, elle expérimente actuellement le tricot, l'impression et la manipulation des tissus, dans l'espoir que l'industrie de la mode post-pandémique fera plus de place aux produits artisanaux fabriqués localement.

K

Comme pour le designer K aya Berfin, le recyclage des tissus ménagers courants, tels que des nappes, a été au cœur de sa philosophie de conception pour un certain temps maintenant. C'est donc sans surprise qu'elle a décidé d'utiliser du textile invendu destiné aux tapis pour créer son masque à la mode ! Le tissu magnifiquement texturé est complété par des franges dorées qui, une fois sur votre visage, donnent l'impression d'une écharpe élégante. Elle insiste sur le fait que ce masque est bien un accessoire de mode en soi et non un masque médical : « c'est un visuel qui correspond au nouveau monde dans lequel nous vivons en ce moment ». Alors que Kaya a accumulé des tissus comme celui qu'elle a utilisé pour ce masque, les ressources de son côté ont également été réduites. Parce qu'elle ne peut pas physiquement créer ses autres vêtements pour le moment, elle a décidé de se concentrer sur les aspects de sa conception qu'elle avait laissés en veilleuse lorsqu'elle travaillait à temps plein, tels que son portfolio et la recherche de tissus. Les réunions hebdomadaires avec les mentorés lui manquent beaucoup, cette ruée que l'on ressent en collaborant directement avec les autres. Espérons juste qu'ils se réunissent très bientôt pour créer des vêtements fabuleux pour nous tous !

Lorsqu'on lui a demandé comment cette nouvelle réalité avait affecté ses protégés, Milan Tanedjikov a déclaré : « Le coronavirus leur a définitivement coûté, au moins temporairement, leur travail et leurs rêves. Inutile de dire que je suis inquiet ! Sachant que le succès futur de notre industrie est lié aux compétences et aux talents des jeunes, j'espère que toute cette génération de designers locaux en devenir ne sera pas perdue ». Mais ne vous y trompez pas, le mentor n'a pas encore joué toutes ses cartes ! Ce site Web se trouve être une exposition A sur une série d'actions qu'il a mises en œuvre avec ses fréquents collaborateurs alors que nous sommes tous mis en quarantaine. Alors, n'oubliez pas de rafraîchir ce site chaque semaine pour voir ce qui se passe avec votre équipe de conception locale préférée ! Des tonnes de contenu aussi rafraîchissant que cette margarita dont vous rêviez.

thread.png
strip-4-2.png

ALORS QUE NOUS RECONNAISSONS TOUS CE QUI EST VRAIMENT IMPORTANT EN CES TEMPS DIFFICILES, CERTAINES VALEURS SEMBLENT CONTINUER.

R S / J S

Rachel Sudbury (oui, la même !) est restée près de chez elle (et de son cœur !) pour cette série. Faisant équipe avec son petit ami Jacky Sophocle , qui est également un jeune diplômé en design de mode, le couple de créateurs était déjà super bien équipé pour produire depuis la sécurité de leur appartement. Utilisant la collection personnelle de Rachel comme point de départ créatif, le tissu recyclé qu'elle avait accumulé s'est avéré utile dans la confection de ces masques. Mais ne vous y trompez pas : si la création d'un produit à la mode était au cœur de ce projet spécifique, leur priorité principale a été la sécurité du porteur. En effet, sous ce magnifique tissu doublé recyclé, une poche filtrante a été ajoutée pour une protection supplémentaire. Le couple a également passé d'innombrables heures à rechercher non seulement les meilleures techniques et tissus pour créer leur masque, mais également à comprendre le virus lui-même afin de vous protéger correctement. Après tout, ce sont des designers -- la nécessité de fabriquer un produit bon et utile passe avant tout. Comme Rachel l'a si intelligemment expliqué, la mode et la fonctionnalité PEUVENT coexister : Bien qu'il soit essentiel que votre manteau d'hiver soit très chaud, vous l'avez également choisi spécifiquement pour représenter votre style personnel. Et alors, pourquoi un masque de protection devrait-il être ennuyeux ?

Ils croient tous les deux que l'upcycling est là pour rester : les gens sont devenus plus conscients de leur environnement, ils font du friperie ou achètent de l'occasion, se concentrent sur ce dont ils ont vraiment besoin dans leur garde-robe et soutiennent plus que jamais les créateurs locaux. Maintenant, c'est une tendance intemporelle que nous aimerions voir se maintenir !

P
B
strip-5-2png.png
strip-7.png
R
B
strip-6.png
15Artboard 2.png
M
T

Vous connaissez un peu mieux certains créateurs de LIGNES DE FUITE et vous avez sûrement fait votre choix sur leurs produits. Disons-le ensemble : ILS ROCK ! De plus, vous ne faites pas que vous aider, en effet votre achat a un pouvoir énorme dans le sens où il donne un but créatif à ces jeunes créateurs car ils sont confinés. Et, soyons réalistes, vous avez vraiment besoin d'un masque : vous ne pouvez pas simplement « le traverser », pour le bien des autres. Pas trop chaud ce matin ? Appelez votre patron, restez à la maison et espérez le meilleur.

OH, ET ** PORTEZ ** UN ** MASQUE **. MAINTENANT, QUI A DIT QUE LA MODE ÉTAIT FUTILE ?!

Au nom de Rachel, Emile, Jacky, Damini, Patrice, Liza, Kaya, Milan Tanedjikov, SAR la reine Elizabeth II, Big Bird et votre grand-mère, nous disons : cliquez sur ce bouton, achetez ce masque unique en son genre, et portez-le fièrement !

De plus, ils font un joli cadeau à votre maman et votre papa qui sont pointilleux sur leur sécurité et leur apparence ;)